Comment réussir dans la « gig economy » ?

Le nombre d’indépendants est toujours croissant aujourd’hui. La plupart le font par choix plutôt que par nécessité, et la tendance se mondialise (plus de 3 millions de français en 2019, 1 Américain sur 3,...). Mais alors que beaucoup aspirent aux avantages d'une vie indépendante - liberté quant au moment et à l'endroit où vous travaillez, être votre propre patron et poursuivre un travail qui vous passionne - il est important d’ avoir conscience qu’il faut un certain type de caractère pour s'épanouir dans ce nouveau monde du travail et pour réussir ainsi à durer.


Stéphane Kasriel, PDG d'Upwork, le plus grand marché en ligne au monde pour les indépendants et les entreprises, offre ses meilleurs conseils pour réussir dans la « gig economy », que nous vous partageons ici :


- Pensez comme un entrepreneur

« La durée des emplois dans l'économie traditionnelle a considérablement diminué au cours des deux dernières décennies. Il y a vingt ou trente ans, les gens passaient toute leur carrière dans une seule entreprise. Il y a dix ans, les gens travaillaient pendant cinq ans dans la même entreprise. À l'heure actuelle, la moyenne est d'environ deux ans et demi et, si vous regardez la tendance, elle est à la baisse. Il y a un moment où, essentiellement, vous n'allez pas faire un travail à temps plein pendant six mois. La quantité de frictions impliquées dans la négociation de votre salaire et tout l'engagement autour d'un emploi à temps plein n'a pas de sens pendant six mois. Et donc au fur et à mesure que la durée des emplois diminue, il est tout à fait naturel pour les entreprises comme pour les particuliers de s'engager en utilisant un modèle de freelance. C'est pourquoi vous devez penser comme un entrepreneur.


- Commercialisez-vous

"Les deux critères de succès essentiels sur ce marché concurrentiel sont d'avoir un ensemble de compétences très différenciées et d'être vraiment bon en marketing pour vous-même. Il ne suffit pas d'être un très bon ingénieur. Vous devez être un très bon ingénieur qui est aussi très bon en marketing personnel. En fin de compte, vous êtes un entrepreneur. Vous vous vendez comme le produit et vous devez être vraiment bon dans ce domaine. En ce qui me concerne, le CV est mort. Je me fiche vraiment de l'école où vous êtes allé il y a quinze ans et, franchement, je me fiche même des noms des entreprises pour lesquelles vous avez travaillé ou des titres que vous avez eus. Ce qui m'importe vraiment, c'est ce que vous avez appris, dans quoi êtes-vous vraiment bon, et sur quoi êtes-vous passionné de travailler. »


-Construisez votre réputation

«En cours de route, vous devez bâtir votre réputation et l'une des choses dont vous avez besoin pour ce faire est votre portefeuille. Avoir de très bons antécédents en matière de satisfaction client et être en mesure de faire référence à des travaux antérieurs vous permettra de facturer bien au-dessus des tarifs du marché pour vos compétences. Il s'agit d'être extrêmement bon dans ce que vous faites. Construisez votre propre trajectoire de carrière et faites quelque chose qui a du sens pour vous. L'un des avantages des places de marché en ligne est que vous obtenez un retour assez instantané pour savoir si ce que vous faites a réellement un sens pour le marché ou non. Si vous commencez à présenter un travail pour lequel vous n'êtes pas qualifié, votre réputation va baisser. Vous devez trouver l'intersection entre ce qui vous passionne et ce dans quoi vous êtes vraiment doué. »


-Être un bon auditeur

"La compétence marketing numéro un à cultiver est simplement d'être un très bon auditeur. Apprenez des autres, observez beaucoup, découvrez ce que les autres ont fait, puis voyez ce qui fonctionne pour vous. Essayez différentes choses, voyez ce qui résonne, ce qui ne résonne pas. En fin de compte, il s'agit de jouer sur vos forces et d'essayer d'éviter de jouer sur vos faiblesses. »


-Être un apprenant tout au long de la vie

“Venez avec une grande ouverture d'esprit et beaucoup de curiosité intellectuelle. L'économie indépendante est un endroit où l'agilité aide beaucoup. Il existe de nombreuses ressources en ligne, et beaucoup d'entre elles sont gratuites, où vous pouvez vous entraîner sur de nouvelles compétences. Ce niveau de curiosité intellectuelle et d'agilité est extrêmement utile. Le monde où vous étudiez à l'université pendant vingt ans pour faire le même travail pour le reste de votre vie est révolu depuis longtemps. Ce que vous devez vraiment apprendre maintenant, c'est comment apprendre, comment réfléchir à un problème, comment aborder le travail avec un client et comment devenir entrepreneur. C'est ce niveau de flexibilité et de piratage de la vie que vous voulez construire parce que vous allez désormais apprendre tout au long de la vie. Vous allez décrocher des boulots en tant que freelance, puis vouloir vous former à autre chose, ensuite décrocher plus de boulots, et finalement c'est comme ça que tu construis ta carrière et tes tarifs vont monter. Rafraîchissez vos compétences périodiquement, tous les six mois ou tous les ans, car c'est à cette vitesse que le monde change. "

Stephane Kasriel, PDG d'Upwork


Quel(s) conseil(s) vous parle le plus pour prendre la bonne résolution de le(s) mettre en place en cette rentrée ? Lesquels appliquez-vous déjà ?




Source: newworker.com/mag

13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout