Interview Frédérique Jouvin, Photographe à Rennes

Dernière mise à jour : 24 janv.

Comment est née ta passion pour la photographie ?

J’ai toujours fait de la photo quand j’étais jeune. Ma grand-mère et mon père avaient des appareils photos argentiques à la maison. Du coup je m’exprimais énormément avec la photographie, je pensais que c’était normal, que tout le monde en faisait et du coup j’ai travaillé sur des séries personnelles. Tous les ans je créais des nouvelles séries plutôt en argentique. A l’âge de 16 ans j’ai commencé à exposer dans la région et très rapidement j’ai été prise sous la coupe du photographe de mon village, et je me suis formée sur le terrain.


Pourquoi te diriger vers le portrait ?

Tout d’abord c’est une rencontre avec un photographe lors d’un workshop qui s’appelle Luis Garvan, c’est un photographe mexicain, portraitiste. J’ai beaucoup aimé son approche, ça a fait résonnance chez moi, un côté poétique, laisser s’exprimer les gens tel qu'ils sont...ça a été une révélation.


Tu exposes actuellement chez David & Bene, une série de portrait de femmes, est-ce que l’histoire de l’une d’elles t’as particulièrement marqué ?

Chaque portrait que je réalise est une expérience unique, une rencontre unique. Il y a une maman solo par exemple qui est en train d’allaiter son enfant, je trouve que c’est une belle histoire, c’est une femme qui s’est battue pour avoir son enfant, et elle est seule à l’éduquer, elle l’a conçue seule; c’est une belle histoire, mais elles ont toutes une belle histoire ;).


En général, où est-ce que tu trouves ton inspiration ?

Dans beaucoup de choses, ça peut être la musique, la littérature, je vais voir beaucoup d’expo photos et de peinture. J’aime beaucoup marcher dans les espaces naturels, et du coup la lumière m’inspire, un rayon de soleil, une ombre portée. La déambulation m’inspire énormément.


Comment communiques-tu avec tes modèles pour faire ressortir leurs expressions ?

Quand les gens viennent au studio, j’aime les découvrir pendant la séance photo, on échange beaucoup, je vais les guider sous forme d’interactions, de jeux. J'ai vraiment à cœur que les gens se sentent à l’aise et s’expriment et j’ai toujours envie de montrer la beauté des gens. Tous les photographes le diront, mais je pense que tout le monde à un beau côté et une force en soit et j’ai vraiment à cœur de le photographier, pour montrer à ces gens que ce sont des belles personnes et qu’elles apportent quelque chose de positif dans le monde qui nous entoure.


Que souhaites-tu transmettre à travers tes photos ?

Un monde meilleur, c’est ma façon de contribuer à notre monde et d’apporter de la joie, de l’amour, de la beauté. Quand les familles viennent au studio j’ai envie qu’ils sentent l’amour qu’il y a entre eux, je veux vraiment diffuser de la positivité partout.


Est-ce que tu peux nous parler de tes projets futurs ?

J’ai travaillé sur une grosse exposition qui arrive ce mois-ci, ce sont vraiment deux séries personnelles. J’ai travaillé sur la femme végétale, du coup ce sont des portraits de femmes avec de la végétation. Je ne vous en dis pas plus, il faut venir découvrir. Et il y a également du détournement de paysage avec des animaux aquatiques. Ce sont de gros tirages, j’expose dans la galerie de Chateaugiron.


Retrouvez le travail de Frédérique sur son site et son Instagram !

Prochaine exposition Chez David & Bene en septembre 2022, entrée libre

15 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout