Rechercher

Le storytelling comme catalyseur de changement

Depuis la découverte des premières peintures rupestres, raconter des histoires est l'une de nos méthodes de communication les plus fondamentales. Les études scientifiques montrent que notre cerveau est câblé pour écouter et raconter des histoires. Le storytelling est une compétence qui transcende la langue, la culture et les frontières géographiques. Il est universel et pertinent dans presque toutes les situations de communication.


« Les histoires sont notre façon de penser, le sens que nous donnons à la vie. Appelez-cela schémas, scripts, cartes cognitives, modèles mentaux, métaphores ou récits. Les histoires sont la façon dont nous expliquons comment les choses fonctionnent, comment nous prenons des décisions, comment nous persuadons les autres, comment nous comprenons notre place dans le monde, créons des identités et définissons et enseignons les valeurs sociales. »

Dr. Pamela Rutledge

Utiliser le storytelling pour initier un changement

Les histoires personnelles vous permettent de partager quelque chose de vous-même (qui vous êtes, ce en quoi vous croyez, etc.). Grâce à cela, vous pouvez :


- Créer un lien avec votre public en montrant que vous avez des points communs

- Donner aux autres un aperçu de qui vous êtes et de vos expériences personnelles

- Montrer votre vulnérabilité, ce qui vous rend plus « humain » – il est difficile de nouer une relation avec une personne parfaite !

- Capturer l'essence de votre message d'une manière qui vous est personnelle et plus facilement comprise par votre public.

- Vous connecter aux autres, cela nous rend vivant tout simplement et nous plonge dans une énergie positive et créatrice.


Je vous invite à explorer comment raconter des histoires personnelles, vos propres histoires - de réussite et/ou d'échec, de triomphe et/ou de désespoir. En lien avec la vulnérabilité évoqué ci-dessus, il y a une célèbre conférence TED de Brene Brown « Le pouvoir de la vulnérabilité » que vous pouvez regarder pour avoir un bon exemple.


Voici quelques exemples des différents types d’histoires que vous pouvez raconter:

- Raconter qui vous êtes

- Évoquer des histoires sur des moments qui ont fait de vous qui vous êtes ou qui ont clarifié vos valeurs, c'est-à-dire ce que les autres ont besoin de savoir pour croire en vous, suivre vos idées et/ou travailler avec enthousiasme avec vous

- Expliquer la mission de votre entreprise : des histoires sur les valeurs de votre organisation, c'est-à-dire ce qui constitue l'ADN de votre structure

- Enseigner/transmettre quelque chose: une "leçon" que votre expérience vous a apprise

- Des histoires qui montrent comment vous avez appris quelque chose grâce à un échec ou à un succès, comment vous avez maîtrisé une compétence sociale ou professionnelle, ou comment vous avez surmonté une résistance au changement.

- Des histoires qui mettent en lumière des erreurs du passé, et qui donc justifient un changement, et créent une vision pour l'avenir.

- Des histoires qui permettent à votre public de voir un problème sous un angle différent, qui aident à changer le climat émotionnel d'une situation.


Quand vous racontez votre histoire, prenez soin d’être connecté à votre audience et à ce que votre voix (le ton, la vitesse,…) et tout votre corps participe à transmettre votre message. Les mots ne sont presque rien si le langage du corps n’est pas cohérent avec ce que vous dites. Si vous savez que ce n'est pas naturel pour vous, vous pouvez vous entraîner (devant votre glace ou en vous filmant peut-être) en exagérant tout comme au théâtre: l'articulation, l'intonation, les gestes, les mimiques,...

Au-delà d’une technique, vivez votre histoire, vibrez et embarquez votre public avec vous. Dès lors, tout est gagné!


Inscrivez-vous à notre newsletter pour être tenu informé des prochains ateliers Pitch Test ou Storytelling: Form (hsforms.com)


Sources: Acumen Academy




19 vues0 commentaire