Le "no-bullshit" guide pour devenir un grand orateur

Dans notre monde hyper-connecté, on voit sans cesse sur les réseaux ou lors de meet-up des success people qui ont lancé de nouveaux projets, entreprises ou produits. Oui, nous sommes inspirés par leur travail. En même temps, cela peut affecter notre confiance en nous en nous sentant dévalorisé par comparaison. C'est un cycle paralysant qui peut parfois être un frein à notre propre créativité. En réalité, ce sont des gens ordinaires avec des emplois réguliers, qui travaillent aussi dur et avec autant de passion que vous. Mais il y a une différence clé :ces personnes partagent leur travail. Elles écrivent des articles de blog, donnent des conférences, soumettent des bibliothèques open source, etc.


Être une figure inspirante est une possibilité qui s'offre à chacun d'entre nous, il suffit d'y consacrer du temps. Si nous consacrions ne serait-ce qu'une fraction de nos efforts actuels au partage, nous ouvririons un monde d'opportunités pour nous-mêmes et pour ceux que nous inspirons. Bien sûr, la plupart d'entre nous ne le font pas. Nous hésitons pour diverses raisons : nous avons peur, nous sommes occupés, etc. Prendre le temps de partager votre travail et votre passion vous ouvrira beaucoup de portes pour votre carrière. Cela peut se faire de plusieurs manières (écriture, enseignement, conférence, etc.), concentrons-nous sur la prise de parole en public. Parler en public est généralement considéré comme l'une des choses les plus difficiles à faire mais cela en vaut la peine. La plupart des gens préfèrent mourir plutôt que de parler en public. Mais cela fonctionne à votre avantage : si tout le monde pense que c'est incroyablement difficile et que vous le faites quand même, alors qui sera la superstar ?


On apprend en enseignant : expliquer un concept à quelqu'un d'autre d'une manière concise, de telle sorte que presque tout le monde le comprendrait, demande de la réflexion et de l'habileté. Si vous prenez le temps d'apprendre à enseigner quelque chose, cela vous permettra d'en savoir encore plus sur le sujet. On pourrait même dire que l'expérience d'enseignement est aussi précieuse que l'expérience de travail. En prenant la parole ou en donnant des conférences, votre public appréciera le temps et les efforts donnés, vous posera des questions, communiquera avec vous et cherchera à discuter d'opportunités avec vous. Tout le monde sait que le réseautage est important, mais imaginez si lors du prochain événement auquel vous assistez, tout le monde dans la salle essaie de se connecter avec vous et se dit que vous êtes quelqu'un qui vaut la peine d'être connu. C'est ce qui se passe quand vous faites une conférence.


Le stress, la pression, que cela peut susciter ne sont pas forcément négatifs, cela peut même être une bonne chose. Peut-être n'avez-vous jamais été dans une situation où vos pensées devaient être suffisamment travaillées pour être présentées à un large public. Être dans cette situation vous poussera à des niveaux de clarté, de perspicacité et de compréhension que vous n'auriez jamais cru possibles. Lorsque vous donnerez votre première conférence, vous serez agréablement surpris de la qualité de celui-ci. En fin de compte, si vous êtes quelqu'un qui met du soin dans son travail, vous mettrez probablement le même soin dans vos prises de parole et la qualité sera tout aussi bonne. C'est amusant de donner des conférences. C'est passionnant. C'est excitant. C'est quelque chose que vous attendez avec impatience et dont vous serez reconnaissant. C'est addictif. Une fois que vous commencez à le faire, il est peu probable que vous vous arrêtiez. Toujours pas convaincu? Regardons pourquoi la plupart d'entre nous hésitent. "Je suis trop occupé." Oui, nous sommes tous occupés. En réalité ce n'est qu'un problème de priorisation. Vous y consacrerez du temps si vous pensez que c'est important.


"Je ne sais pas de quoi parler !" Vous devriez parler de tout ce qui vous passionne. Tout ce dont vous parleriez longuement lors d'une conversation avec des amis pourrait être un bon choix. Il est important que vous parliez de sujets dans lesquels vous avez une expérience personnelle (pas seulement des opinions), mais ne vous inquiétez pas si vous n'êtes pas un expert. Il est plus important que vous vous souciez du sujet. Si vous êtes enthousiaste à l'idée d'en parler, les gens seront ravis de vous écouter. C'est assez simple. Les gens veulent entendre des histoires. Ils veulent être inspirés. Si vous racontez une histoire de manière à ce que les autres puissent voir votre propre excitation et émotion, ils seront également inspirés. Il n'est pas nécessaire que votre public soit naturellement intéressé par le sujet dont vous parlez, il a juste besoin d'être convaincu de son intérêt.

Vous ne savez jamais qui vous allez inspirer, ni comment. C'est la magie du monde connecté moderne. Utilisez-le! "OK, je sais de quoi parler... mais j'ai peur." Peu importe le nombre de discours qu'on donne, on a toujours des papillons avant de parler. La seule façon de devenir un bon orateur est de pratiquer, pratiquer, pratiquer. Vous ne pouvez pas simplement lire un livre pour apprendre à donner de bons discours - vous apprenez en donnant des discours. Ne réfléchissez pas trop, ne suranalysez pas et ne passez pas des mois à planifier. Choisissez simplement un sujet, fixez la date et donnez la conférence. Ensuite, itérez. Au moment où vous vous arrêtez pour réaliser ce qui se passe, vous serez déjà devenu un orateur.


« Personne ne m'invitera à parler. Je ne suis pas célèbre." N'attendez pas d'être invité. Certaines personnes supposent qu'il faut des années d'efforts dans l'auto-marketing pour se bâtir une réputation et arriver au point où vous pouvez donner des conférences régulièrement. Pourtant on peut être anonyme et enseigner des centaines d'heures de cours, donner des dizaines de conférences lors de divers événements avec des publics allant jusqu'à 150 personnes. "Comment puis-je obtenir ces opportunités si je ne suis pas connu publiquement ?" Tout est question de réseautage et de communauté. Lorsque vous donnez une conférence, vous maximisez l'opportunité en faisant de votre mieux pour vous connecter avec autant de personnes que possible qui pourront vous laisser des témoignages et avis positifs. Les références constituent la majorité des opportunités de prise de parole qu'on peut ensuite obtenir. "Bien. Mais comment puis-je obtenir mon premier entretien ? » Heureusement, cette partie est assez facile du moment qu'on ose. Essayez d'assister à un Meetup et dites à l'organisateur que vous souhaitez prendre la parole lors d'un futur événement. La majorité du temps, ils seront heureux de dire oui à tout ce que vous proposez tant que cela correspond raisonnablement à leur ton et à leur contenu. Les Meetups sont en recherche constante d'intervenants et adorent quand les gens les contactent. Bien sûr, une fois qu'il y a une date ferme, on commencé à paniquer. Tout est une question de dosage: si vous ne la laissez pas vous déborder, cette peur est ce qui vous poussera à l'action pour organiser un discours pertinent qui accroche. En peu de temps, vous pouvez vous connecter et apporter de la valeur à un grand nombre de personnes. On apprend des erreurs de sa première tentative, on affine son contenu puis on propose le même discours à un autre Meetup, en retravaillant en amont. Le plus difficile est de surmonter ses propres peurs, peut-être en se faisant accompagné pour cela. Ensuite, le reste n'est que du travail, comme tout autre projet que vous avez mené à bien tout au long de votre carrière. Avant de vous en rendre compte, vous recevrez toutes sortes de commentaires incroyables de la part de personnes auxquelles vous ne vous attendiez pas. Vous aurez inspiré et encouragé les autres à partager leur propre travail. Ce cycle d'inspiration se propage rapidement et croît de façon exponentielle. Il suffit d'une petite étincelle pour allumer le feu.




Source: newworker.co

9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout